Accueil > Economique > ABC Conjoncture 4ème trimestre 2015

ABC Conjoncture 4ème trimestre 2015

Le Réseau Economique Régional des Chambres d’agriculture de Bretagne publie tous les trimestres une analyse de la conjoncture des principales filières agricoles bretonnes.
  • En lait
    • En Bretagne, la collecte augmente malgré la médiocrité des prix. La collecte européenne abondante pèse sur les marchés. Les pays européens réagissent diversement à la crise. Ils expérimentent différentes solutions. Le rééquilibrage des marchés va se faire encore attendre.
  • En viande bovine
    • Les vaches de réformes laitières continuent d’affluer dans les abattoirs. Les cours sont soutenus par l’offre sous tension sur le marché européen. Les jeunes bovins souffrent de la concurrence des vaches. La hausse des abattages de veaux ne correspond pas à un nouvel essor de la production.
  • En porc
    • La production en hausse à tous les niveaux géographiques (monde, UE, France et Bretagne) pèse sur le marché. Le prix payé au producteur ne décolle pas. La demande, dynamique à l’exportation, est atone en national.
  • En volailles
    • L’activité bretonne est soutenue par une bonne dynamique du poulet au 4e trimestre 2015. Cela permet de compenser des baisses pour les autres espèces. Le poulet export répond toujours bien présent même si la grippe aviaire a engendré un allongement des vides sanitaires ces dernières semaines.
  • En légumes
    • En crise conjoncturelle du 20 novembre au 4 janvier 2016, les prix du chou-fleur chutent fin janvier. Les températures douces déséquilibrent le marché, tout comme en poireau et chou-pommé. De fin novembre à début janvier, les emblavements 2016 sont orientés à la baisse en légumes transformés.
  • En grandes cultures
    • Les prix payés aux producteurs bretons sont à la hausse fin 2015, mais quelle sera leur trajectoire sur la seconde partie de campagne ? Blé et orges bretons occupent le terrain au détriment du triticale et du maïs.
  • En alimentation animale
    • Les usines bretonnes de fabrication d’aliments pour le bétail ont produit un peu plus d’aliment en cette fin d’année 2015 comparé à fin 2014. Les matières premières dont les prix sont en baisse, se concurrencent avec un avantage pour le blé.

 

  Télécharger le document

Rechercher un contenu

Suivez Agriculteurs de Bretagne